09 octobre 2010

Toltèques Aztèques

Bon ! l'éthymologie est évidente : Le demi dieu, blanc et barbu, Toltèque Quetzalcóatl eut une apparition du Monstre en Spaghetti volant, et s'écria à la vue de ses Boulettes de viande : "Ah ! Steaks !", Puis Touché par son Appendice Nouilleux, initié à l'ivrognerie et aux plaisirs charnels par Tezcatlipoca, il partit sur un radeau de serpents (en fait sur le dos du Monstre en Spaghetti Volant) pour le volcan de Bière, tout en promettant de revenir.

Son départ signa le début des sacrifices humain, et l'avènement des futurs aztèques. Les aztèques crurent d'abord au retour de quetzalcoalt lors de l'arrivée des espagnols, mais savent maintenant qu'il s'agit en fait de Bobby Henderson Himself

Plus sérieusement (quoique ?), Nous avons vu la reconstitution de l'avènement de la Mésopotamie par les archéologues, avec les toltèques aztèques et incas, nous avons eut la chance de rencontrer de jeunes civilisations en plein essor "de leur vivant" si on peut dire. Honte à Cortes et Pizarro de n'en avoir pas su préserver la mémoire... Néanmoins des pans entier de ces cultures vivent encore au sein des populations métissées (ou non).

Tula_1Bon , je n'ai pas de vidéo sur les toltèques (1100-800 ans) . Les Aztèques s'en prétendaient les héritiers, mais les archéologues peinent à définir cette "civilisation". certains avancent que toltèque signifiant "Maitres batisseurs, voir artiste, érudit" soit en fait simplementt un habitant sédentaire d'une ciié-état, à l'opposé d'un chichimèque : "barbare" nomade chasseur cueilleur.

Bref Il n'y aurait pas eut une civilisation toltèque, mais plusieurs cités états, dont les liens commerciaux et culturels pouvaient être très distants, Néanmoins, on remarque aussi certaines similitudes architecturale en divers sites, nonobstant les différences : Ceci particulièrement entre Tula et Chichén Itzá (Mayas tardifs ?). Cité que les toltèques auraient conquis comme d'autres, et voire même réinvesti certaines cités abandonnées telle que Teotihuacán (2100-1550 ans) que donc les aztèques attribuèrent aux toltèques.

Ceci dit reste des sites antiques de tout premier plan (cités, pyramides, palais etc.)

1. Aztèques : préhistoire


Civilisations du soleil Azteque (1 sur 5) envoyé par rapharaons.

2.


Civilisations du soleil Azteque (2 sur 5) envoyé par rapharaons.

3.


Civilisations du soleil Azteque (3 sur 5) envoyé par rapharaons.

4.


Civilisations du soleil Azteque (4 sur 5) envoyé par rapharaons.

5.


Civilisations du soleil Azteque (5 sur 5) envoyé par rapharaons.

6. Mais en réalité qu'est-ce qui décima réellement les Azrèques ?

J'avais une vidéo à vous proposer sur le sujet, mais le Monstre me l'a encore piquée.

Donc, en 1450 une sècheresse s'abattit encore sur le Mexique, réduisant les récoltes, et accessoirement augmentant la fréquence des sacrifices humains pour se concilier la faveur des Dieux (de la pluie notamment). D'où une double impopularité du pouvoir cental sur lequel surfera Cortès (Incapacité à protéger de la sécheresse, et sacrifices jugés inefficaces en regard)

L'expédition de Cortès, et La naïveté de Montézuma, furent en elles même de vraies catastrophes en soi ( ça s'est joué à un cheveu - d'ange-).

Mais en 1521-22, la victoire de Cortès n'était que militaire, restaient entre 12 et 25 millions d'autoctones et leurs croyances et coutumes à gérer. En fait la culture, l'économie, l'administration aurait du rester largement amérindiene, voir même contaminer l'Espagne par son rayonnement.

Mais deux épidemies effroyables vont décimer la population indigène entre 1545 et 1575, erradicant 80 à 90 % de la population, ne laissant in fine qu' 1,5 à 2 millions de survivants. L'hispanisation du Mexique dut plus à ces épidémies qu'à la victoire de Cortès.

On crut longtemps à une victoire bactériologique des espagnols ayant importé la variole. Mais les descriptions de l'époque contredisent totalement cette version : le foyer infectieux n'est pas parti des côtes ou de la capitale où étaient concentrés les espagnols, mais des montagnes de l'intérieur des terres.

La maladie n'était pas la variole, mais de type peste hémoragique (voire ébola), les gens mourraient en deux jours en se vidant de leur sang. Les espagnol pas trop mélangé à la population furent quasi épargnée, malgré quelques cas (à moins que leur immunité n'eut été plus forte)

Une explication tendrait à penser que les rats des montagnes auraient été poussés par la sècheresse à quitter leur habitat naturel pour quérir nourriture auprès des réserves humaines (déjà à mal par la sécheresse) ; Par contact prolongé un virus des rats aurait muté en adaptant sa compatibilité avec l'espèce humaine.

Montézuma aurait eu l'imprudence de blasphèmer face à l'avancée des espagnol en jurants : "Ah ! Les Pirates !"

Le sort en fut jeté et le Monstre Quetzacoaltien revint épandre sa catastrophe sanitaire sur le pays...

La sècherresse cessa bientôt, l'arrivée des espagnols ayant entrainé dans son sillage, la réémergence des Pirates dans les Caraïbes.

Oh ! Cul de Dieu ! Nom d'un cigare dans la sainte barbe !                Râmen.

7.

perdu ? la carte aux trésors

carte4

compteurs    

Posté par Yves Forban à 19:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Toltèques Aztèques

Nouveau commentaire